11 raisons majeures pour lesquelles votre entreprise ne prend pas son envol

1.- Elles attaquent les mauvais problèmes.

La plupart des entreprises n’ont pas identifié le bon problème.

Vous entendrez l’économie, la concurrence, la réglementation, les clients, etc., alors que le problème est autre chose. En panique beaucoup d’entreprises baissent leurs prix, alors qu’elles auraient dû les augmenter.

« Ne baisser pas vos prix augmenter votre valeur ».

2. Les gestionnaires ne sont pas disposés à pousser les gens à l’excellence.

Le leadership est trop mou avec leur personnel. Ils croient que d’être gentil les feras grandir et créer une grande entreprise.

Il ne suffit pas d’être bon pour votre équipe pour les rendre heureux. Il faut les mettre à l’épreuve, les pousser à se dépasser, développer leur créativité et leur autonomie.

Et comme pour les employés – si vous n’aimez pas votre travail de 12 $ l’heure et vous vous plaignez, vous ne serez jamais considérez pour un emploi à 18 $ de l’heure. Si vous n’êtes pas en mesure d’être heureux sans richesse, cette dernière ne vous apportera pas le bonheur.

 

« Un athlète de haut niveau n’atteint pas les sommets en se mesurant à moins fort que lui, il doit sans cesse se challenger. »

3. Les entreprises sont trop axées sur la gestion des dépenses.

Montrez-moi comment faire de l’argent, pas comment la sauver.

Les entreprises sont construites pour créer des revenus et non pas sur combien d’argent elles peuvent économiser.

« Pour créer de la croissance et de la richesse il faut augmenter la vente. »

4. Le personnel n’est pas inspiré quotidiennement.

Toutes les organisations doivent avoir de courtes réunions quotidiennes expliquant au personnel sur ce qui se passe, ce qui s’en vient, que l’entreprise se porte bien et comment ils réussiront à se démarquer. Sinon, vos équipes vont se laisser distraire par tout le négatif qui nous envahies quotidiennement.

Apple, par exemple, a des très courts « huddles » régulièrement.

Ainsi ils inspirent leurs gens et répète qu’il ya une mission derrière tout ce qu’ils font et qu’ils en font partie intégrante. Au football ilsse parle avant chaque pour être certain qu’ils sont à l’unisson.

 

« La motivation c’est comme se doucher, si tu ne le fais pas à tous les jours, rapidement ça sentira mauvais »

5. Ils ne comprennent pas que les ventes c’est tout.

Chaque département doit en quelque sorte contribuer à la génération de revenus, soit directement ou indirectement. À tout le moins, ils devraient voir comment leurs efforts sont de plus en plus la pérennité de la société.

« Vendre l’entreprise et ses produits est l’affaires tous, quotidiennement, vos employés doivent être vos meilleurs ambassadeurs. »

6. Leurs prix sont trop bas.

C’est une énorme erreur dans les entreprises d’aujourd’hui, et a été utilisé en particulier depuis la Grande Récession (celle de 2008…). Les entreprises croient à tort qu’ils doivent baisser les prix afin de faire des affaires et être compétitifs lorsque la réponse n’est jamais de réduire le prix, mais créer de la valeur.

Les petits magasins le font. Et regardez ce qui se passe avec Groupon – Tuango etc. qui ont tué des centaines de petites entreprises. Ils prostituent leur prix pour obtenir un nouveau client, mais ils sacrifient alors le service client.

« Donner un rabais n’augmente pas la valeur de votre produit ou service »

7. La haute direction ne s’implique pas avec les clients.

La direction veut que d’autres départements s’engagent et gèrent les clients pendant qu'ils font autre chose ce qu’ils appellent « manager ». Ils ne veulent pas sortir de leur tour d’ivoire et de s’engager. La responsabilité de la direction est de toucher les clients.

« La façon la plus rapide de s’améliorer est d’écouter le client insatisfait »,

8. Il y’a trop de réunions et elles sont redondante et ennuyeuses.

Lorsque l’entreprise commence à reculer ou devient plus grande, vous verrez qu’il commence à avoir beaucoup de longues réunions qui sont majorité du temps pas suivies par des actions concrètes, tous les monde retombent dans le quotidien et les vielles habitudes. Les réunions ne font pas de meilleures entreprises, de longues réunions les ralentissent.

« Une réunion est un événement ou l’ont comptent les minutes et ou les heures sont perdues.”

 

9. Il y a trop peu de leadership et de trop de démocratie.

Les entreprises sont faites de gens et les gens veulent du leadership dans tout ce qu’ils font. Les gens veulent et ont besoin de leaders.

Ce n’est pas tout le monde qui ont besoin de gestionnaires, mais tout le monde a besoin de dirigeants. Les dirigeants prennent des décisions. Les dirigeants prennent le contrôle.

Notre fonction publique est « démocratique » regardez ce que ça donne…

« Les dirigeants inspirants prennent des mesures, agissent et inspirent les troupes!

10. Ils optent de compétitionner plutôt que de dominer.

Les gestionnaires sont trop occupés à copier d’autres entreprises plutôt que d’avoir le courage, le leadership ou la planification à long terme pour déterminer comment ils peuvent dominer leur secteur. Cela signifie que l’entreprise est prête à faire des choses qu’aucune autre entreprise est prête à faire.

Avec tout cela à l’esprit, aucune entreprise n’est parfaite. Elles vont tous faire certaines de ces erreurs tous les jours. Il s’agit d’en être conscient d’agir et d’avoir la volonté de résoudre le ou les problèmes.

« Si vos actions inspirent les autres à rêver plus, apprendre plus, faire plus et devenir plus, vous êtes un leader. »

11.- Ils ne forment pas leurs employés.

« J’ai appris sur le tas, il va faire pareil »

Il n’y a que des avantages à donner de la formation à ses employés. L’un de ceux-ci est de s’assurer que les travailleurs sont à jour avec les techniques ou les technologies employées dans la réalisation de leurs tâches. Une personne bien formée se sent en confiance et accroit son estime d’elle-même ce qui maintiens la motivation et la productivité à un niveau plus élevé qu’une personne non formée. De plus, le personnel qui suit de la formation en continu a plus de facilité à s’adapter aux changements qui peuvent survenir dans une entreprise.

« Investir dans la formation c’est conjuguer au présent mais aussi au futur le souci des hommes et le souci des résultats. »

 

Source | Contribution Philippe Bloch

Fil Facebook

Commentaires

Avatar

Publié par Pierre-Michel Bazire

Laisser un commentaire