La passion : un synonyme d’expertise? Pas vraiment…

On entend souvent dire qu’il faut être passionné par la vente pour bien réussir dans ce domaine, vraiment? Loin de moi l’idée de remettre en doute cette allégation; la passion est capitale, oui, mais seule, elle n’est pas gage de savoir-faire. Il faut beaucoup plus…

Par exemple, je suis passionné de golf, mais est-ce que ça fait de moi un Rory Mcllroy ?

Malheureusement, non. Bien sûr, je lis constamment sur ce sport, je visionne des vidéos, je ne lésine pas sur la pratique, je prends des leçons, etc. Bref, je mets toutes les chances de mon côté pour avancer dans cette discipline, mais èa ce jour, je ne n’ai toujours pas reçu d’invitation pour le PGA Tour!

Un expert, vraiment?

Nombreux sont ceux qui s’autoproclament experts (surtout sur Linked In…), sans l’être réellement. Ils se disent passionnés par la vente, certes, mais combien d’entre eux ont

réellement gagné leur vie en se basant strictement sur les revenus de leurs ventes et strictement à la commissions ? Très peu. Mieux vaut prendre garde aux imposteurs.

L’expérience sur le terrain avant tout

Quand est venu le temps de choisir mon entraîneur de golf, je ne me suis pas fié uniquement à tous ceux qui se qualifiaient de spécialistes. J’ai arrêté mon choix en fonction de sa carte de route bien garnie :

– Avec ses 35 années d’expérience de vie, mon coach pratique le golf depuis l’âge de 5 ans.

Il a d’abord coupé des gazons, a été caddy, a nettoyé des bâtons, puis il est passé par le circuit junior, collégial et universitaire. Il a suivi toutes les étapes pour devenir entraîneur de golf et a joué sur le tour québécois et Canadien avant de tenter les qualifications sur les circuits Américains.. Le plus important, il a gagné sa vie en jouant strictement au golf, même s’il a dû se rendre à l’évidence que le Québec n’offre pas les conditions adéquates pour se développer et aspirer à devenir un professionnel sur le circuit américain.

Pour moi, mon entraîneur est un champion de la persévérance et de l’apprentissage par les efforts, les sacrifices et les échecs. Sa passion l’a poussée à aller plus loin, oui, mais elle n’est pas le moteur. C’est plutôt la résilience pure et dure qui l’a propulsé au rang de spécialiste dans son domaine. Ce ne sont pas les belles images sur le Web ou les textes léchés sur un quelconque blogue de « l’expert ». Il a tout simplement vu, vécu et vaincu. Là est l’essentiel.

Vous avez à choisir un coach en ventes? Vérifiez son cheminement! La passion, c’est pourle moral, l’expertise apporte les résultats.

Fil Facebook

Commentaires

Publié par Pierre-Michel Bazire

Laisser un commentaire